parcs nationaux usa

Parcs Nationaux aux USA : Guide, Cartes et Pass

Tu souhaites découvrir quels parcs nationaux visiter aux États-Unis et les merveilleux paysages de légende qui y sont associés ?

Tu ne sais pas lesquels visiter en priorité parmi ces nombreux parcs US d’exceptions ?

Tu souhaites t’assurer d’aller dans des parcs Américains qui correspondent précisément à tes préférences en termes de paysages, et savoir comment visiter les parcs nationaux des USA ?

Nous avons eu la chance et l’honneur de pouvoir nous y rendre, de côtoyer des spécialistes locaux parfaitement connaisseurs et nous allons pouvoir parfaitement te guider.

Dans cet article tu vas découvrir :

  • Pourquoi ces parcs sont si précieusement préservés
  • Quelles spécificités sont caractéristiques de chacun d’entre eux
  • L’Amérique sous un autre angle, en apprenant à quel point elle dispose d’un patrimoine naturel conséquent et diversifié. 

Les phénomènes naturels tels que les Canyons, déserts, Geysers chutes, tous plus incroyables les uns des autres, n’auront plus de secret pour toi.

Toutes les plus diverses couches géologiques, strates, sont représentées dans de merveilleux écrins que nous allons te présenter avec délectation et en détails ci-après, et tu sauras ainsi exactement quels parcs choisir lors de ton prochain voyage aux USA.

N’attendons plus, let’s go !

L’origine des Parcs Nationaux Américains

les grands parcs nationaux usa

Le concept de « wilderness », nature sauvage en Français, fait partie des notions importantes de la vision américaine à partir du 19ème siècle. Ce désir de « nature sauvage » deviendra plus tard un principe primordial de l’identité des Etats-Unis d’Amérique. Il s’agit en réalité d’une prise de conscience écologique des américains, qui vise à vouloir protéger et sauvegarder les écosystèmes, les réserves de biosphères, et leur patrimoine écologique. Dès 1832, l’idée de créer des parcs nationaux revient à M. George Catlin afin de poursuivre ce noble but, de préserver la flore et la faune mais également les tribus indiennes. 

Ce fait est dans le prolongement de l’idée de Sir Thomas Jefferson, qui déclara en 1784 que : « si ce n’est sa culture, la nature de l’Amérique au moins doit faire l’admiration du monde ». C’est dans ce cadre que Abraham Lincoln, en 1864, instaurera une réglementation spécifique afin de protéger la vallée de Yosémite et les séquoias géants de Mariposa Grove en Californie. Ensuite, en 1872 sera créé officiellement le parc de Yellowstone dans le Wyoming. Partant d’une vision écologique visant à protéger les merveilles naturelles contre l’activité de l’homme, et les détériorations que celle-ci pourrait engendrer sur l’écologie, ces parcs ont ensuite également pris une dimension de « divertissement » et donc économique non négligeable. A l’heure actuelle l’Amérique compte à peu près soixante Parcs Nationaux, alors que l’on ne dénombre pas moins de 8500 « States Parks ». Les Parcs Nationaux ainsi que les « States Parks » accueillent plus de 800 millions de visiteur chaque année.

parc national americain

Voici les dates clés à retenir :

1872 : Le Congrès Américain décide de la création du parc national de Yellowstone

1906 : Adoption de la loi Antiquities Act, qui vise à prendre sérieusement en considération l’importance de protéger les sites amérindiens et laisse les futurs présidents de l’Amérique déterminer les sites naturels qui deviendront par la suite, « Monuments nationaux ».

1916 : Création du Service des parcs nationaux afin de s’occuper de la gestion des 35 parcs nationaux existants.

1964 : La loi National Wilderness Preservation System Act est adoptée. Celle-ci vise à sauvegarder les lieux où la flore et la faune sont encore sauvages et préservés de l’influence de l’homme.

1980 : Adoption de la loi intitulée « Alaska National Interest Lands Conservation Act », ce qui a pour conséquence de faire augmenter drastiquement la superficie des terres qui dépendent du Service des parcs nationaux.

2016 : C’est l’anniversaire symbolique des 100 ans du Service des parcs nationaux.

2017 : Donald Trump promulgue un décret qui vise à déclasser plus de trente parcs nationaux. 

Voici une carte permettant d’avoir une vision globale des parcs nationaux des USA :

 carte parcs nationaux usa

Quels parcs visiter en Californie ?

1) Le Parc National de Yosemite est l’un des plus réputés

Situé à 515kms au nord de Los Angeles, et à 290 kms à l’est de San Francisco, au sein de la Sierra Nevada, en Californie, il s’agit là d’une des immenses étendues naturelles des USA, la représentation parfaite que l’on a des paysages de l’Ouest Américain. Des forêts de pins et de séquoias à perte de vue, de gigantesques montagnes de granit, des points de vue éblouissants, et une diversité d’animaux sauvages à couper le souffle.

La vallée de Yosémite, est dominée par la falaise nommée « El Capitan » et la montagne de granit « Half Dome », qui ont toutes deux des flancs escarpés et raides, et un fonds relativement aplati près duquel coule la « Merced River » un souvenir du lit du glacier.

L’altitude de ce parc est comprise entre 600 et 3960 mètres, sa superficie est de plus de 3000 kms, et les animaux que l’on peut croiser sont : des loups, ours, pumas, des daims etc…

parc national yosemite usa

Quand visiter les parcs nationaux américains ?

L’été est évidemment propice pour envisager d’y réaliser des randonnées, et l’hiver les paysages sont splendides, mais le froid y est féroce jusqu’au mois de Mai.

Le parc possède 4 entrées, et trois d’entre elles sont ouvertes toute l’année, mais du mois d’Octobre au mois d’Avril, les chaînes sont obligatoires sur les véhicules, compte tenu des conditions climatiques.

L’entrée appelée « Tioga Pas Entrance », n’ouvre ses portes qu’au mois de Mail du fait de la neige.

Comment visiter les parcs nationaux américains ? Le camping reste la meilleure option afin d’évoluer proche de la nature. Il est conseillé cependant, de choisir un camping hors de la Valley Yosémite, afin de profiter du calme et des points de vue magnifiques.

Voici quelques lieux incroyables et incontournables :

Tuolumne Meadows :

Immense prairie traversée de cours d’eau située dans les terres hautes. Les paysages comptent parmi les plus durs de la Sierra.

tuolumne meadows 

Olmsted Point :

Offre un spot à couper le souffle parmi les plus impressionnants du Yosémite, dont on peut voir avec délectation la vallée nommée « Tenaya Creek ».

vue depuis olmsted point lac tenaya 

El Capitan :

Record du monde pour une falaise monolithique avec pas moins de 900m de hauteur. Elle fait le bonheur des « free climbers ».

falaise el capitan amerique 

Half Dome :

Montagne constituée de granit à la forme typique d’une demi-sphère, d’où son nom. Avec ses 2695 mètres, elle est devenue l’icône du parc de Yosémite, du fait qu’elle est visible peu importe le lieu d’observation de la vallée.

half dome parc yosemite 

Les chutes de Yosémite : « Yosemite Falls »

Paysages splendides notamment lors de la fonte des neiges, lorsque les cours d’eaux déchainés glissent de la montagne avec fougue.

cascade parc yosemite

Tunnel View :

Plus à l’Ouest la falaise d’El Capitan, derrière se situe le « Half Dome », et les chutes de Bridalveil se répandent sur le versant sud.

tunnel view parc yosemite 

Glacier Point :

La vue sur la Vallée de Yosémite est tout bonnement ahurissante contemplée à près de 1000 mètres d’altitude.

parc yosemite glacier point

Mariposa Grove :

Un lieu fort approprié pour effectuer une balade entre le « Grizzly Giant » et le fameux arbre géant appelé « California Tunnel Tree » hélas détruit suite à une tempête.

Le Parc National de Yosémite possède la particularité d’être le premier site protégé au monde par un décret signé par sir Abraham Lincoln himself !

Ce Parc d’exception devint officiellement un parc national en 1890. Ce nom fut attribué à cette splendide étendue de nature, en mémoire d’une tribu indienne appelée les « Uzumatis », exterminée à la moitié du 19 -ème siècle.

Arrêtons-nous un instant sur un des animaux iconiques qui peuple la vallée Yosémite : l’Ours.

De nombreuses attaques de randonneurs sont à déplorer chaque année, et il est donc plus que vivement conseillé de respecter les règles de sécurité lors de camping, ou de randonnées pédestres au sein du parc.

parc yosemite mariposa grove 

Où acheter un passe pour les parcs nationaux USA ?

parc nationaux usa passLes Passes annuels sont un excellent investissement pour ceux qui souhaitent visiter au moins trois parcs majeurs dans l’année, et peuvent s’acheter à l’un des Visitor Centers.

L’hôtel le plus prestigieux du Parc Yosémite est le « Majestic Yosemite Hotel (ex-ahwanee). Construit en 1927, ce majestueux chalet en bois et pierres d’un fort beau gabarit, est décoré d’un intérieur rustique chic : plafonds hauts, salons soigneusement décorés, nous avons ici affaire à un hôtel haut de gamme.

2) La Vallée de la Mort : « DEATH VALLEY » (Californie)

vallee de la mort 

Située à plus de 200 kms au nord-ouest de Las Vegas, la Vallée de la Mort s’enfonce à 86mètres sous le niveau de la mer. Son nom provient d’une expédition datant de 1849, où un pionnier prononça la phrase suivante : « Dieu merci, nous sommes sortis de cette Vallée de la Mort.» A l’époque de la ruée vers l’or, de nombreux hommes y moururent. Ce fût l’exploitation du borax qui sera au final la plus rentable devant l’exploitation de l’or et de l’argent. Cette vallée porte bien son nom avec ses 57°C record absolu de chaleur sur terre. 

À quelle période y aller ?

La saison la plus appropriée est de mi-octobre à mi-avril. En hiver, les lumières éclairant la vallée sont simplement superbes. Au printemps, la vallée est recouverte de jolies fleurs sauvages.

Sa superficie est de 13600 km², et témoigne de son immensité. En effet, il s’agit du plus grand parc national des USA, devant le parc de Yellowstone.

Zabriskie Point :

Connait une forte notoriété du fait de ses levers et couchers de soleil calmes et aux couleurs éblouissantes et illustré à merveille dans le film éponyme d’Antonioni.

 vallee mort zabriskie point

Mesquite flat Sand Dunes

Ces dunes à perte de vue ont été fasconnées par des vents qui s’affrontent précisément à cet endroit, et prélevant de minuscules bribes de roches des falaises alentours.

mesquite flat sand dunes 

Golden Canyon

Structure géologique originale qui interpelle, et qui ressort d’autant plus et tranche avec la falaise rouge appelée « Red Cathedral » située en arrière-plan.

golden canyon vallee de la mort 

Artist’s Drive

Cette route sinueuse longue de 15 kilomètres traversant entre de jolies montagnes permettant des points de vue à nuls autres pareils.

artist s drive vallee de la mort 

Mosaic Canyon

Un Canyon à l’accès difficile, dont les formations rocheuses sont polies et ont un aspect proche du marbre.

mosaic canyon vallee de la mort 

Ubehebe Crater

Ce cratère fut formé il y a 2000 ans suite à une éruption volcanique.

La cuvette est profonde de 800 mètres de large et de 180 mètres de profondeur.

ubehebe crater vallee de la mort  

Dante’s View

La vue à plus de 1500 mètres d’altitude est à couper le souffle, et permet d’avoir un panorama splendide de la Death Valley notamment au lever et couché de soleil.

dante s view vallee de la mort 

Badwater

Situé à 86 mètres au-dessous du niveau de la mer, Badwater est enregistré comme étant le

lieu le plus bas de l’Amérique.

Aujourd’hui un simple cours d’eau salé, il était autrefois un lac qui s’étendait sur l’ensemble de la Death Valley.

badwater bassin vallee de la mort

Le Borax :

Considéré comme un antiseptique, et découvert en 1875 par un prospecteur Français, le borax était à cette époque utilisait comme un savon.

Aujourd’hui son utilisation et bien différente, et ce minerai sert à créer des insecticides, du verre, de la porcelaine etc…Il sert même à protéger les navettes spatiales d’une surchauffe…

Près de la moitié de la production mondiale provient des Etats-Unis d’Amérique.

Death Valley est le désert le plus chaud et le plus sec de l’Amérique dépassant couramment les 40°C à l’ombre.

Les paysages sont tout de même incroyables de beauté, entre une mer de sel, et des montagnes arborant de fascinants dégradés ocres, sublimes dunes, etc…

Les animaux que l’on peut croiser dans ce désert sont eux aussi diversifiés : lynx, coyotes, serpents, pumas, et l’oiseau « roadrunner ».

Un des hôtels de renom porte le nom de « the Inn »(ex furnace creek inn)

hotel the inn vallee de la mort 

Situé juste au-dessus de Furnace Creek, dans une oasis de 1500 palmiers-dattiers, c’est l’hôtel de la vallée la plus accueillant et au plus haut standing.

Créé en 1927, il accueillait jadis les plus grandes étoiles montantes du cinéma américain. 

Découvrons maintenant quels parcs visiter dans l'Ouest américain .

Plus précisément, quels Canyons visiter dans l'État de l'Utah ?

3) Bryce Canyon National Park 

bryce canyon parc national usaCe parc national américain figure parmi les plus beaux parcs de l’état de l’Utah.

Perché à 2748 mètres ce plateau calcaire qui fût jadis recouvert par la mer, est recouvert de nos jours de « hoodoos ».

L’érosion a créé ce paysage ciselé étonnant, dont les couleurs varient du jaune orangé au rouge intense.

Le paysage est caractéristique de ce parc, qui ne ressemble à aucun autre des parcs nationaux des USA.

Le nom du lieu provient du couple de pionnier qui vivaient seul en ces lieux, Mary et Ebenezer Bryce et qui ont dont légué leur nom à celui-ci

Les « hoodoos » sont formés d’eau qui gèle et écartèle la roche et lui enlève peu à peu, phénomène d’érosion, de la plupart de ses sédiments.

Les couleurs si caractéristiques sont dues à l’oxydation des minéraux.

Comment visiter ce parc national américain ? 

Il est conseillé de visiter celui-ci de Mai à Octobre par le biais de navettes gratuites entre le Ruby’s Inn et Bryce Point.

Voici les points de vue les plus impressionnants :

Sunrise Point, Sunset Point, Bryce Point, Farview Point, Rainbow Point.

navajo loop bryce canyonConcernant les randonnées, les deux plus intéressantes sont Navajo Loop puis Queen’s Garden Trail pour une boucle de 4,6kms. 

D’autres activités sont possibles comme des randonnées à cheval, ou des tours en petits avions ou hélicoptères, et l’hiver du ski et des raquettes.

Peu avant le Bryce Canyon sur la National Scenic Byway, située entre Panguitch et Bryce, on passe au travers du Red Canyon, avec ses roches érodées.

4) Le Zion National Park (Utah)

parc national americain zion

Superficie : 595km².

Comment explorer le parc ?

De mi-mars à fin octobre, il est possible d’emprunter une navette entre le Visitor Center et le fond du Canyon.

Ce parc s’explore différemment des autres parcs nationaux US. En effet, auparavant les autres Canyons s’exploraient d’abord en admirant les vues imprenables puis en descendant dans les vallées, ici c’est l’inverse. La Virgin River a creusé au fil des 13 millions d’années 13kms de sentiers inondés. Ce défilé représente la zone la plus intéressante avec des falaises dont la hauteur est comprise entre 610 et 910mètres.

On traverse des roches aux formes originales façonnées par l’érosion.

Zion mélange les couleurs, du beige, de l’orange, du vert…

Concernant les sentiers de randonnées, il existe deux grands tronçons :

Le 1er : une traversée de la route reliant Zion à Bryce ainsi qu’au Lake Powell, et qui mène au Zion Canyon.

Le 2ème tracé mène à Kolob Canyons.

Il est à préciser que les randonnées nécessitant plus d’une journée de marche doivent faire l’objet d’une autorisation nécessitant un permis, au Backcountry Office qui est à l’intérieur du Visitor Center.

Une des randonnées les plus incroyables est appelée « The Narrows », et dont la spécificité est qu’elle consiste à une traversée qui mène à un resserrement du Canyon tel, qu’il devint obligatoire de nager afin de pouvoir continuer la traversée.

5) Arches National Park (Utah)

parc national us arches

Superficie : 310 km².

Sois paré pour affronter comme il se doit l'Ouest Américain avec nos vêtements et accessoires de style Cowboy | Cowgirl .

vetements americains style cowboy cowgirl

 

Comment explorer le Parc National Arches ?

Les randonnées pédestres sont accessibles aux marcheurs débutants, et aux enfants ce qui est à souligner. Il est d’ailleurs possible de traverser le parc à vélo, ou en voiture.

Quand visiter ce Parc National Américain ?

L’été les températures dépassent allégrement les 40°C et le parc est extrêmement fréquenté, il est donc conseillé d’opter pour le printemps idéalement.

Pour l’hébergement les hôtels de Moab sont à privilégier.

Ce parc est l’un des plus célèbres des États-Unis.

Au fil des années, les phénomènes naturels, engendrés par des différences de températures de grande ampleur, ont permis d’obtenir des paysages incroyables.

Ce parc détient le record de posséder plus de 2000 arches de pierres.

Les différentes tailles et formes que ces dernières possèdent, confèrent à ce parc un aspect à nul autre pareil, complété par d’autres roches rouges aux formes artistiques.

Park Avenue

On peut voir en l’agencement de ces colonnes rocheuses d’étonnantes similitudes avec la célèbre Park Avenue qui traverse du Nord au Sud l’arrondissement de Manhattan.

Ce sentier traverse le Canyon jusqu’aux tours appelées « CourtHouse Towers ».

park avenue parc national arches 

Devil’s Garden

Ce sentier dispose d’une caractéristique étonnante avec pas moins de 7 arches, et permet de se rendre en direction de « Landscape Arch », l’arche qui possède le record de hauteur avec ses 32mètres de haut et ses 88mètres de long.

parc national arches devil s garden 

Delicate Arch

Une arche à la forme typique de cette région de l’Utah, qui affleure le bord de la falaise.

parc national arches delicate arch

 

Windows Section

À l’extrémité gauche se situe le « Garden of Eden », que les afficionados de l’escalade apprécient tout particulièrement, ensuite on aperçoit les premières arches du site, suivies de la « Parade of Elephants », des rochers d’une dimension colossale comme leur nom le laisse supposer, et d’un rouge profond.

Les « North and South Windows », sont encore plus impressionnantes avec leurs dimensions hors norme. Ces dernières se situent face à la Turret Arch, sur la bordure d’entrée de la Vallée des « Windows Section ». Le lieu à contempler ici, est le « Double Arch » qui est situé au centre des roches de tailles colossales nommées les « Elephants ».

parc national arches windows section 

Double O Arch

Difficile d’accès, mais cette roche millénaire formée par l’érosion étonne par sa forme de 8 caractéristique. Son esthétique hors du commun servi de décor notamment pour de grands films Hollywoodiens tels qu’Indiana Jones.

parc national arches double o arch 

Balanced Rock

Une vision stupéfiante d’une énorme œuvre artistique représentant un rocher aux dimensions colossales tenant en équilibre à près de 40 mètres du sol.

parc national arches balanced rock 

Fiery Furnace

Un dédale de roches orangées où retrouver son chemin n’est pas chose aisée sans l’aide d’un guide spécialisé.

fiery furnace parc national arches 

6) Canyonlands National Park (Utah)

parc national canyonlands

Superficie : 1365km²

Comment explorer le parc ?

Les possibilités sont nombreuses :

Le bateau

En voiture

Tours guidé en 4x4

A cheval le tout coordonné par le personnel de Moab.

Comment s’y rendre ?

Concernant Island in the sky : celle-ci est située à 55kms de Moab, The needles, à 120 kms, et The Maze à 137.

Hébergement : Il existe deux campings aménagés.

Ce parc dispose d’un florilège des différents types de paysages caractéristiques de l’Ouest Américain : des colonnes rappelant celles de Bryce Canyon, des vestiges de villages Indiens, et des gorges qui ne sont pas sans rappeler celles du Grand Canyon.

Le « Colorado » et la « Green River » traversent Canyonlands au travers de deux failles.

Canyonlands est donc scindé en trois :

« Island in the Sky » ( île dans le ciel )

« Mesa » (vaste plateau) qui surplombe le parc par le nord

« The Needles » (les aiguilles), sont situées 600 mètres en contrebas et se composent de pitons rocheux et de nids d’aigles. Et enfin, « The Maze », (le labyrinthe).

Dead Horse Point State Park

dead horse point state park

En se rendant en direction d’ « Island in the Sky » se trouve un « State Park » qui n’appartient pas à Canyonlands, et qui domine le Colorado. Dans ce paysage d’un rouge flamboyant tranche des bassins de décantation de sel aux éclairages bleutés.

Ce point de vue fut immortalisé dans le célèbre film Thelma et Louise (1991).

Island in the Sky

Dans cette zone du parc une route panoramique de renom « Scenic Drive » se subdivise en 3 branches et permettant d’accéder à 3 points de vue d’exception :

« Grand View Point Overlook » « Green River Overlook » et « Upheaval Dome ».

Au programme : les « Potholes », et vue sur un cratère impressionnant de roches striées.

canyonlands parc national island in the sky

The Needles

Cette vallée parsemée d’aiguilles rocheuses fascine.

Le point de vue est étonnant sur le bassin de Lockhart.

Sur une période qui s’étend sur près de 2000 ans, deux tribus Indiennes, les « Fremonts », et les « Anasazis » ont gravé dans la roche des pétroglyphes.

parc national canyonlands the needles

The Maze

 Afin de pouvoir accéder à la Great Gallery, il est nécessaire de traverser le Horseshoe Canyon dont l’étendue avoisine les 77 kms.

On y découvre de stupéfiantes formes humaines peintes il y a plus de 2000 ans par des tributs Indiennes autochtones.

parc national canyonlands the maze

Quels sont les parcs nationaux des USA les plus visités ?  

7) Le Grand Canyon

Le Parc du Grand Canyon, dans l’Arizona, figure en tête de liste avec ses 5,9 millions de visiteurs chaque année et demeure un des lieux les plus mythiques avec ses grands espaces typiques de l’Ouest des USA et caractéristiques des Westerns. 

Dénivelé : une amplitude de près de 2400 mètres entre le point le plus élevé et le point le plus bas.

Superficie : 4950km²

Quand visiter le Grand Canyon ?

La rive sud est accessible toute l’année, et inaccessible l’hiver à cause de la neige, l’été les températures sont extrêmes.

Le « Grand Canyon » ou « Canyon du Colorado », impressionne par ses dimensions, et subjugue par son esthétique superbe, et nous plonge dans un superbe voyage dans l’Ouest Américain. Jonché de pitons à nuls autres pareils, ce vaste plateau s’étendant du Sud de l’Utah au nord de l’Arizona, le Colorado s’est créé une route d’approximativement 445 kms. Le Canyon renferme deux milliards d’années d’évolutions géologiques continuelles, dont la biodiversité est spécifique à ce lieu d’exception. Concernant le plateau du Colorado, il est à noter que la « Monument Valley » (la Vallée du Monument » est un lieu impressionnant jonché d’immenses roches aux formes étonnantes.

Cinq grandes zones climatiques sont représentées :

Du subtropical sec, jusqu’au climat continental, avec son étonnante forêt.

parc national grand canyon

On ne dénombre pas moins de :

  • 1700 espèces de plantes
  • 300 sortes d’oiseaux
  • 75 types de mammifères 

Comment explorer ce grand parc naturel ?

La descente du dénivelé à pied, est bien entendu le moyen le plus économique, mais les moyens les plus appropriés pour les personnes non sportives sont les navettes qui traversent la « Hermits Rest Route », et la Kaibab Trail Route.

Il est également possible de pratiquer le « raft ».

Enfin, le survol est possible en avion ou en hélicoptère.

Situation géographie :

A 130 kms de Flagstaff, 440kms de Las Vegas et plus de 770km de Los Angeles.

Hébergement :

Il est nécessaire d’obtenir un permis pour les randonnées avec nuit passée dans les terrains « overnight hike », c’est-à-dire les terrains de campings munis du strict nécessaire.

 

Concernant la Rive Nord du Grand Canyon 

Bright Angel Point

bright angel point grand canyon

Il s’agit d’un point de vue panoramique exceptionnel au lever et au coucher de soleil, au sol pavé aménagé en forme de proue de navire. 

North Kaibab Trail

Il s’agit ici de l’unique sentier qui descend au point le plus profond du Grand Cayon en ayant emprunté la North Rim, et dont le dénivelé est de 23km approximativement.

Concernant la Rive Sud

  • Yaki Point est un lieu qui offre l’un des plus beaux points de vue de la South Rim et l’unique de la « Kaibab Trail Route » à être interdit aux voitures.
  • Hopi Point est aussi un lieu qui vaut le détour concernant les spots d’exception, et qui permet de visualiser le Grand Canyon d’une façon panoramique, et qui nous gratifie de la vue sur le Colorado. 
  • Moran Point offre la spécificité de permettre d’accéder à des points de vue successifs de premiers plans, ce qui est à privilégier pour les amateurs de clichés photographiques exceptionnels. 
  • Desert View Point 

Ce lieu est connu en particulier pour sa tour. Cette dernière fût érigée en 1933, afin de satisfaire Fred Harvey, qui créa le premier hôtel du Grand Canyon le « Bright Angel lodge ».

Le tracé est décoré de fresques hopis peintes sur les parois murales qui accompagnent l’ascension. 

  • The Abyss

Les montagnes de Great Mojave se brisent d’une façon abrupte sur 1000m en direction du Colorado.

La Rive Délaissée

Eloignée, la rive nord n’en possède pas moins de sérieux attraits.

La route qui permet d’y accéder depuis Kanab, en Utah, est parsemée de forêts d’épicéas et de sapins de Douglas et de prairies à perte de vue. Son altitude supérieure comparée à celle de la Rive Sud, fait que cette rive est plus froide, et donc que le sentier qui mène vers le Colorado, est moins désertique. Cependant, elle est moins aisée d’accès.

L’Hôtel légendaire « El Tovar Hotel », construit en 1905, portant le nom du Conquistador Européen comptant parmi les premiers à traverser le Grand Canyon. Cet établissement d’exception, situé au bord du Canyon avec son style « lodge de chasse », fait d’El Tovar l’hôtel le plus esthétique du parc.

 el tovar hotel grand canyon

Quels sont les plus beaux parcs nationaux des USA ?

8) Le Parc national de Yellowstone (Wyoming)

Altitude :

Plateau montagneux dont l’altitude maximale est d’approximativement 2500 m.

Superficie :

8991km² recouverte en grande partie de forêts luxuriantes.

Animaux :

Mouflons, marmottes, wapitis, wapitis, daims… 

Quand visiter le parc national de Yellowstone?

La saison idéale est le printemps afin d’observer la faune. L’automne pour la flore, et les randonnées sont idéales jusqu’à mi-octobre. 

Situation :

De Denver : 900km, de Salt Lake City, 600km.

Les aéroports les plus proches à Jackson Hole et à West Yellowstone.

Hébergement :

Pour une solution économique, le camping à Yellowstone reste la solution à privilégier.

Sinon il faut opter pour lodges ou hôtels situés dans le parc, ou en dernier recours les petites villes entourant le parc.

Ce dernier possède la particularité d’être le premier parc national américain (1872) et une des plus belles merveilles au monde. Situé dans le Wyoming, sur cette colonne vertébrale des montagnes Rocheuses séparant les Grandes Plaines de la côte pacifique.

Ce parc concentre une diversité impressionnante de beautés sauvages naturelles, caractéristiques de l’Ouest Américain, où les différents éléments sont représentés.

Ce lieu étonnant, illustre ce à quoi le monde pouvait ressembler avant l’apparition de l’homme sur terre.

parc national de yellowstone 

UPPER GEYSER BASIN

Ce terrain de seulement 4km sur 1,5 rassemble le quart des geysers du monde.

Le lieu incontournable à visiter est l’« Old Faithful », le geyser le plus réputé de l’Amérique.

Son jet atteint au maximum une hauteur de 55m.

NORRIS GEYSER BASIN

Ce bassin contient les sources et les geysers dont les températures sont les plus élevées du parc, le tout à une altitude de 2300 m.

Il contient également plusieurs bassins acides, et compte parmi les lieux où l’activité sismique est la plus forte sur terre, un lieu presque surréaliste et captivant.

GRAND PRISMATIC SPRING

Avec ses 100 m de diamètre, cette source chaude est la plus grande du Yellowstone National Park, et classée troisième dans le monde.

Les dégradés de couleurs, et la beauté de celles-ci sont stupéfiants d’esthétisme et de puissance. 

BLACK SAND BASIN

Un lieu champêtre qui interpelle avec ses bassins grand format aux couleurs multiples, reliés les uns aux autres par des passerelles.

 black sand basin parc yellowstone

LE GRAND CANYON DE YELLOWSTONE

La hauteur des falaises de ce Canyon varie entre 240 et 360m, avec en contrebas la rivière Yellowstone, au tracé sinueux, et qui se scinde en deux cascades stupéfiantes.

Le nom de Yellowstone (pierre jaune) fut donné par les Indiens minnetarees du fait de la couleur des pierres qui bordent la rivière.

LE LAC YELLOWSTONE

le lac yellowstone 

Il possède la particularité d’être le plus grand lac du parc, et le plus grand lac de montagne de l’Amérique du Nord.

Situé à une altitude de 2357 m la surface de cet immense lac reste souvent recouverte de givre jusqu’au mois de Juin.

Il est à noter qu’il est possible de louer des bateaux afin de parcourir le lac et de pêcher. La baignade est à proscrire du fait des températures glaciales de l’eau y compris l’été.

Pour ce qui est de l’hébergement, l’hôtel le plus prestigieux de cette région est le « Old Faithful Inn »

Créée en 1904, et construite entièrement en pierres et en bois, cette splendide auberge est classée Monument historique. Cet hôtel, doté de 330 chambres, perpétue tout de même le style des anciennes maisons champêtres typiques de l’Ouest Américain, avec comme caractéristique une magnifique terrasse permettant d’admirer les éruptions du geyser à heures fixes.

Le soir les hôtes peuvent profiter de soirées musicales du plus bel effet.

Le centre névralgique du Yellowstone subit une déflagration, il y a 640 000 ans de cela, ce qui eut pour effet de créer un cratère de près de 40km de diamètre avec une profondeur de 2000m.

Voici une brève explication rudimentaire du phénomène : étant donné que la croûte terrestre se révèle être fine à cet endroit, et que l’eau y ruisselle, cette dernière s’infiltre jusqu’à atteindre les roches en fusion et se réchauffe progressivement. Les gaz sous pression ressortent avec force et c’est ce qui engendre ce phénomène de geyser.

De nombreux autres phénomènes du même ordre se produisent dans cette zone, et prennent la forme de lacs multicolores…

Il est à noter que ces nombreuses et diverses manifestations naturelles sont concentrées dans un même lieu, ce qui est tout bonnement unique au monde.

9) Grand Teton National Park (Wyoming)

parc national grand tetonSuperficie : 1255km²

Animaux :

Wapitis, Pélicans, oies sauvages…

A quelle période est-il le plus propice de visiter le parc Grand Teton ?

Du fait de la neige la circulation est impossible jusqu’au mois d’Avril. 

Comment s’y rendre ?

Seuls 13km séparent l’entrée sur du parc de Yellowstone et l’entrée nord du parc de Grand Teton. 

Fondé 50 ans après le parc de Yellowstone, en 1929, sous la direction de la famille Rockefeller, et qui reste un des plus beaux parcs des Rocky Mountains.

Teton Range, une chaîne de montagnes impressionnantes, surplombe le parc national de Grand Teton, et dont les sommets les plus représentatifs sont :

  • South Teton (3814m)
  • Middle Teton (3903m) et
  • Grand Teton (4197m). 

En contrebas se trouve la Jackson Hole Valley, une vallée glaciaire entièrement plate, peuplée d’animaux sauvages en tous genres.

Cette vallée au cachet spectaculaire, située sur le flanc sud du parc de Yellowstone, est bien moins renommé que ce dernier, mais il arbore cependant d’autres types de lieux, paysages, et phénomènes naturels, qui valent réellement le détour tels que la Snake River, et de nombreux lacs poisonneux aux eaux transparentes.

Grand Teton permet aux visiteurs un contact puissant avec la nature, avec ses 370km balisés et accessibles à tous types de randonneurs,

Il est cependant de profiter de ce parc par d’autres moyens tels que :

  • Le bateau à moteur,
  • Location de bateaux
  • Canoës,
  • Vélos et VTT,
  • Balades à cheval,
  • Rafting ou Kayak sur la Snake River,
  • Pêche. 

Le nom initial de ce parc, vient des premiers chasseurs d’animaux à fourrure, qui trouvèrent le nom de ce parc en trouvant des similitudes entre les sommets enneigés et les tétons féminins.

Ce parc est peuplé en quantité d’élans du Canada, également appelés mooses.

Malgré leur silhouette imposante ils parviennent à nager avec puissance. 

10) Everglades (Floride)

parc national americain everglades 

Superficie :

6240km²

Animaux qui peuplent cette zone marécageuse :

Alligators, Hérons, vautours, …

Quand y aller ?

De Novembre au mois de Mars avec des températures raisonnables entre 19 et 24°C.

Comment se rendre au parc des Everglades ?

Quatre entrées existent mais l’accès principal reste l’ « Ernest F. Coe à 17km de Florida City.

Non loin de Miami, le parc national des Everglades, se présente sous la forme d’un marécage parsemé d’une forêt de palétuviers.

D’ailleurs, le nom d’« Everglades », provient des Indiens séminoles et a pour traduction « eau herbeuse » qui fut jadis les autochtones de cette région de la Floride. 

Les animaux que l’on peut y croiser sont très variés :

  • Les Alligators
  • Les ibis,
  • Pélicans,
  • Panthères de Florides,
  • Lynx…

La communauté internationale a classé cet écosystème unique au monde, Patrimoine mondial de l’Unesco.

Activités

Il est possible de parcourir en bateau l’extérieur du parc autour de Shark Valley et Everglades City, ou d’effectuer des randonnées en canoë. 

SHARK VALLEY

Le tracé se compose d’une route de 24km au travers de ce qui est appelé la « sawgrass » (herbe-scie), et dont les décors révèlent de nombreux ensembles de végétations composés notamment de palmiers, et de ficus, appelés « hardwood hammocks ».

parc national everglades shark valley

HERNEST F. COE

Cette partie du parc nommée Anhinga Trail peut être parcourue aisément avec des enfants, et permet de contempler des animaux rares et fascinants tels que des hérons cendrés …

anhinga trail parc national everglades 

BIG CYPRESS NATIONAL PRESERVE

Il est permis de traverser cette réserve naturelle de 2950km² gratuitement, car celle-ci n’est pas gérée par le parc des Everglades. Dans cette zone les paysages diffèrent de ce qui a été vu précédemment et se compose essentiellement de cyprès, et d’animaux tels que les panthères de Floride, les alligators, et les tantales, seules cigognes d’Amérique.

big cypress national preserve everglades 

GULF COAST

Cette zone se caractérise par d’arbres palétuviers tropicaux, et les maisons sont construites sur pilotis. Cette région est également appelée « région des dix milles îles », et le transport s’effectue uniquement par bateaux à moteur, en airboat ou en canoë.

Parfois, il est possible d’apprécier la rencontre avec des lamentins et des dauphins.

gulf coast parc national everglades

11) Niagara Falls (USA / Canada) 

chutes du niagara 

Formalités :

Il est nécessaire d’avoir un passeport afin de passer d’un côté à l’autre de chaque frontière, et le contrôle du côté Canada peut être laborieux afin de passer du côté des États-Unis.

Quand aller visiter les Chutes du Niagara ?

L’idéal est de s’y rendre de mi-mai à octobre. S’y rendre en hiver gratifie les visiteurs du spectacles étonnant des chutes prises par le gel.

Visites :

Le Niagara Falls Adventure Pass côté canadien, et Discovery Pass côté américain permettent d’obtenir des forfaits complets et économiques.

Hébergement :

Il est préférable de passer une nuit sur place afin de profiter des animations et illuminations nocturnes.

Les deux grands lacs Erié et Ontario, sont reliés entre eux par la rivière nommée « Niagara », et marque la séparation entre les Etats-Unis et le Canada.

Les Chutes du Niagara sont mondialement connues, non pas pour leur hauteur, mais bel et bien pour leur largeur (675m) et pour la puissance avec laquelle se déversent ces flots d’eau ininterrompus.

On ne dénombre pas moins de trois chutes :

  • American Falls,
  • Bridal Veil Fallset et
  • Horseshoe Falls.

Dès 1827, les hommes expérimentent les chutes du Niagara, en sacrifiant ours, renards… en les envoyant à une mort certaine.

En 1859, Jean-François Gravelet les traversa sur un filin traversant de part et d’autre la berge Américaine et celle du Canada.

En 1901, Annie Edson Taylor, réalisa la descente des chutes du Niagara dans un tonneau et s’en sorti sans encombre majeure.

Sur la berge américaine : MAID OF THE MIST

chutes du niagara maid of the mistImpressionnante cette animation consiste pour les visiteurs, à prendre le bateau traversant jusqu’au bas des chutes et à faire vivre l’expérience étonnante d’un tel spectacle revitalisant.

CAVE OF THE WINDS

chutes du niagara cave of the winds 

À l’aide d’une cape imperméable spécialement adaptée et de chaussures antidérapantes, les visiteurs sont conduits à descendre au pieds des chutes et à s’en approcher un maximum afin de décupler les sensations et vivre intensément l’expérience. 

TERRAPIN POINT

chutes niagara terrapin point

Un spot idéal pour admirer les Horseshoe Falls. Les « Three Sisters Islands » sont des îlots reliés entre eux par de petits ponts et qui mènent à la rivière afin d’admirer son activité débordante !

Sur la berge Canadienne TABLE ROCK

chutes du niagara table rock

Une animation très impressionnante car les visiteurs surplombent les Horseshoe Falls sur un balcon, en pouvant admirer l’endroit précis où les chutes s’engouffrent.

WHITE WATER WALK

chutes du niagara white water walk

Il s’agit ici de descendre afin d’arriver à une plateforme située au niveau même de la rivière.

En suite les visiteurs sont priés de suivre une passerelle longeant les rapides qui peuvent atteindre 35km/h, et les vagues jusqu’à 5m !

NIAGARA HELICOPTER TOURS

chutes du niagara helicopter tours12 minutes de sensations fortes entre une vive descente en direction des chutes et une remontée de la Niagara rend cette animation époustouflante malgré sa courte durée !

WHIRLPOOL ADVENTURE COURSE

chutes du niagara whirlpool adventure course

Une activité d’accrobranche qui surplombe les chutes du Niagara et leurs eaux tourbillonnantes appelées « Whirlpool ».

MISTRIDER ZIPLINE TO THE FALLS

mistrider zipline to the falls chutes niagara

Cette animation consiste en plusieurs tyroliennes parallèles, qui mènent en direction des Horseshoe Falls sur près de 700m avec un atterrissage situé au pied des chutes.

JOURNEY BEHIND THE FALLS

journey behind the falls chutes niagara

Il s’agit ici de prendre un ascenseur en direction de tunnels humides débouchant en dessous de la chute.

HORNEBLOWER NIAGARA CRUISES

horneblower cruises chutes niagara

Les chutes du Niagara fut illustrées au cinéma avec un film avec Marylin Monroe en 1953 (Henry Hathaway)

Détermine les parcs US qui te correspondent

Les parcs nationaux américains ont des caractéristiques naturelles diversifiées, et cependant véhiculent tous l’idée de préservation de la nature, la fameuse notion de « Wilderness », symbole fort des USA, un facteur puissant et constitutif de l’identité nationale des États-Unis d’Amérique.

À ce sujet Franklin D. Roosevelt disait : « Rien de plus américain que nos parcs nationaux. Le paysage et la nature y sont natifs. L’idée fondamentale qui a présidé à leur création est également native. C’est l’idée toute simple que le pays appartient au peuple. »

Dès lors, muni de toutes les informations présentes dans cet article, tu es désormais paré car tu connais les raisons pour lesquelles il a été capital de les préserver, ainsi que les spécificités caractérisant chacun d’entre eux, et enfin tu es à même de déterminer vers quels parcs nationaux de l’Amérique tu souhaites t’orienter en priorité.

Cette décision révèle un caractère important, car les paysages et les manières de parcourir ces lieux naturels divergent énormément d’un parc à l’autre, il faut donc s’assurer à 100% de son choix final. C’est pourquoi nous te proposons un large choix de produits afin que tu sois paré à toutes éventualités.  

Si tu décides d'affronter l'impitoyable "Death Valley" équipe-toi en conséquence avec nos Vestes Américaines. Découvre-les sans plus attendre en cliquant sur l’image ci-après :

 collection vestes americaines


Newsletter

Recevez nos articles dans votre boite email.